Rockaddiction
Away from the sun
Novembre 2002 // (Republic) Universal Records

3 Doors Down

3 Doors Down - Away From The Sun
Tracklist

01. When I'm Gone
02. Away From The Sun
03. The Road I'm On
04. Ticket To Heaven
05. Running Out Of Days
06. Here Without You
07. I Feel You
08. Dangerous Game
09. Changes
10. Going Down In Flames
11. Sarah Yellin'
12. This Time (caché)

Note album
8,5/10
Production
Producteurs Rick Parashar
Mixeur Randy Staub
Ingé. son Rick Parashar, Geoff Ott

La pression était forte sur 3 Doors Down au moment de sortir cet album, après un premier opus qui s'est vendu à plus de 6 millions d'unités Dès les premières notes de When I'm gone, on peut sentir à quel point la musique du groupe semble avoir mûri en l'espace de 3 ans. Le rock fougueux et parfois maladroit du premier album (qui en faisait aussi son charme) laisse place à un rock plus posé et plus harmonieux, avec une instrumentation pure, des mélodies plus fines et le chant plus convaincant de Brad Arnold.
L'instrumentation est sans doute le domaine dans lequel 3 Doors Down a le plus progressé. Le rendu apparaît ainsi assez nettement supérieur au premier album et donne une nouvelle dimension au au rock 3 Doors Down. Le contraste (sur les 4 premiers titres notamment) entre des couplets calmes et mélodieux et des refrains autoritaires à la guitare fonctionne parfaitement d'autant que l'aspect mélodique est toujours mis en avant. Pour le reste, on retrouve tout ce qu'attend d'un album de rock américain avec des très bons solos comme sur les deux singles When I'm gone et The road I'm on, des coupures très réussies (en quasi a capella) comme sur Away from the sun et Running out of days, un superbe slow (symphonique) avec le single Here without you et un titre rythmé avec Going down in flames.
3 Doors Down
Brad Arnold voix, batterie
Matt Roberts guitare
Chris Henderson guitare
Ed Toth basse

Les mélodies sont plus élaborées que le premier album, non seulement lors des refrains mais aussi lors des couplets à l'image du hit When I'm gone, mais aussi Away from the sun, The Road I'm on et Here without you. La mélodie la plus mature de l'album semble être celle du titre caché This time. Pour le reste, on retrouve les mélodies plus basiques du premier album comme sur Ticket to heaven, Running out of days et Going down in flames qui sont néanmoins infectieuses notamment grâce au chant convaincant de Brad et une instrumentation efficace.

La maturité se ressent chez Brad Arnold qui a progressé aussi bien dans sa façon d'écrire que de chanter. Les nombreux concerts lors de la tournée du premier album explique sans doute ce chant en net progère qui met mieux en valeur son timbre de voix unique. Ainsi la qualité de son interprétation lors du slow Here without you ou des couplets de Away from the sun, When I'm gone ou The road I'm on est remarquable avec une voix posée qui renforce l'aspect mélodique. Pour l'écriture, Brad Arnold avoue s'être inspiré de Rob Thomas (matchbox twenty) reconnu pour ses qualités de songwriter. Les paroles paraissent en effet mieux écrites qu'auparavant avec plus de poésie et de métaphores. Les chansons évoquent beaucoup la solitude, celle qu'à vécu Brad Arnold lors de la longue tounée, comme When I'm gone ou Here without you.

Même si le groupe a tendance à retomber dans ses travers sur la deuxième partie de l'album avec du rock qui n'apporte rien (sur les titres I feel you, Dangerous et Sarah Yellin), Away from the Sun n'en demeure pas moins un très bon album de rock .

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés