Rockaddiction
The better life
Février 2000 // Republic Records (Universal)

3 Doors Down

3 Doors Down - The Better Life
Tracklist

01. Kryptonite
02. Loser
03. Duck & Run
04. Not Enough
05. Be Like That
06. Life On My Own
07. Better Life
08. Down Poison
09. By My Side
10. Smack
11. So I Need You

Note album
7/10
Production
Producteur Paul Ebersold
Mixeur Toby Wright
Ingénieurs son Paul Ebersold, Matt Martone

Ce premier album du groupe Three Doors Down est à la fois enthousiasmant et décevant. Enthousiasmant, parce que 3DD délivre un rock plein d'énergie assez mélodieux, et au final très plaisant à écouter. Décevant aussi parce qu'on sent que le groupe aurait pu faire mieux avec une production perfectible. Le potentiel du groupe est perceptible mais il ne semble qu'en partie exploité. Cela n'enlève rien aux qualités de cet album dont certains titres le rende indispensable et dont la fougue pas toujours maîtrisée en fait aussi son charme.
L'instrumentation est assez typique de l'image (négative) du rock américain, à savoir un rock plein de fougue mais manquant de finesse. Mais le rock de 3 Doors Down a un petit truc qui le rend attractif et même entêtant à l'image du premier single Kryptonite et son rythme endiablé. La batterie fait aussi merveille sur l'harmonieux Not enough et sur l'entêtant By my side avec sa sonorité brute et ses riffs incisifs.

Les amateurs de guitares devraient également apprécier les riffs du single Duck & run et les très bons solos sur Life on my own, Not enough, Down poison et Loser. L'ambiance apaisée de l'unique slow Be like that est également réussie même si manquant d'émotion.

3 Doors Down
Brad Arnold voix, batterie
Matt Roberts guitare
Chris Henderson guitare
Ed Toth basse

C'est d'ailleurs le principal reproche qu'on pourrait faire à cette album, une instrumentation énergique, de qualité techniquement parlant mais un peu brut par moment et surtout ne faisant que modérément passer les émotions.

Le meilleur côtoie le moins bon sur cet album. Le meilleur ce sont les mélodies infectieuses des singles Kryptonite, Loser, Duck & run et Be like that. Les mélodies entêtantes après quelques écoutes de Life on my own, Down poison et dans une moindre mesure So need I you sont également à signaler. Du côté des déceptions, on oubliera le punk médiocre et peu mélodieux de Smack et Better life qui n'inquiètera les Blink 1-8-2.

Ce groupe laisse entrevoir un énorme potentiel avec une instrumentation qui semble pouvoir progresser en maturité et des mélodies en finesse.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés