Rockaddiction
All The Stars & Boulevards
Septembre 2005 // Epic Records (Sony Music)

Augustana

Augustana - All The Stars & Boulevards
Tracklist

01. Mayfield
02. Bullets
03. Hotel Roosevelt
04. Boston
05. Stars & Boulevards
06. Feel Fine
07. Wasteland
08. Lonely People
09. Sunday Best
10. California's Burning
11. Coffee and Cigarettes

Note album
8/10
Production
Producteur Brendan O'brien
Mixeur Brendan O'brien
Ingénieur son Nick DiDia

Augustana est originaire de Los Angeles ou plutôt de Greenville dans l'Illinois, le groupe ayant choisi la Californie pour poursuivre sa carrière. Choix judicieux puisque le quatuor y décroche peu de temps après, un contrat avec Sony après quelques shows concluants à Los Angeles et New York. Le son d'Augustana n'est pas sans rappeler celui de Graham Colton, avec une pop mélodieuse, mélange de douceur et d'énergie. Il s'agit d'ailleurs des mêmes producteurs (Brendan O'Brien) et ingénieurs du son (Nick DiDia).    
Augustana, c'est d'abord la voix touchante de son charismatique chanteur. Dan Layus possède un timbre de voix légèrement éraillé et délivre un chant tantôt fragile tantôt énergique. Et comme la composition suit l'interprétation, avec quelques jolies mélodies et paroles bien écrites, le résultat est concluant. On ne peut malheureu-sement pas en dire autant de la production, qui se révèle décevante, Brendan O'Brien n'ayant réussi, ni à restituer la spontanéité de leur album indépendant, ni à capturer toute l'émotion de leur prestations lives. Il suffit d'écouter l'ancienne version de Boston ou un live sur YouTube pour s'en convaincre. Où est donc passé le piano derrière la batterie ? On peut également regretter l'absence des excellents titres Lullaby et Angel de leur album indépendant de 2003 et non repris sur ce premier album chez Sony.
Augustana
Dan Layus voix, guitare & piano
Chris Sachtleben guitare, voix
John Vincent
piano, clavier, voix
Jared Palomar basse & clavier
Justin South batterie
Ces quelques reproches passés en revue, cet album ne manque pas de qualités et offre de très bons moments de musique. A commencer par le premier single Stars & Boulevards, passé relativement inaperçu malgré un refrain puissant à la guitare, un chant poignant et une mélodie efficace. Il faudra attendre la sortie du 2ème single, l'énormissime Boston, pour que la notoriété du groupe décolle grâce à une bonne rotation du titre sur les radios US. Il faut dire que cette ballade très mélodieuse se démarque par la présence de piano, sa structure crescendo et surtout cette énergie énorme insufflée par le chant de Dan. Nul doute que cette chanson deviendra un classique. En fait, elle l'est déjà.

Cet album recèle d'autres hits potentiels à l'instar de la ballade Wasteland, avec sa mélodie entraînante et le chant une nouvelle fois plein de générosté. Le vitaminé Feel Fine figure également en bonne place, avec une sonorité plus rock et plus électrique que le reste de l'album. La ballade douce Sunday Best, très appréciée des fans du groupe, pourrait également devenir un prochain single. Le reste de l'album sans être raté, est plus commun. Les mélodies manquent d'efficacité malgré des arrangements souvent réussis comme sur Lonely People, les solos sur Mayfield et Bullets, ou encore la rythmique avec une sonorité de batterie rappelant Billie Jean sur Hotel Roosevelt. Cet album s'achève par une jolie acoustique avec Coffee and Cigarettes.

Le potentiel est évident, mais Augustana manque encore de maturité. L'impression laissée par cet album est au final mitigée. On est séduit par la sonorité, la voix et les quelques inspirations géniales de Dan Layus, mais également déçu par des chansons plus quelconques qui manquent de refrains charismatiques.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés