Rockaddiction
All We Have Left
Juin 2010 // Universal Republic Records

Boyce Avenue

Boyce Avenue - All We Have Left
Tracklist

01. Daylight
02. More Things To Say
03. Broken Angel
04. Every Breath
05. Find Me
06. When The Lights Die
07. Change Your Mind
08. Not Enough
09. Hear Me Now
10. Dare To Believe
11. Briane
12. On My Way
13. Tonight

Note album
7,5/10
Production
Producteur Boyce Avenue
Mixeur Adam Barber
Ingénieur son

Boyce Avenue est un trio composé de 3 frères, Alejandro, Fabian et Daniel Manzano. Pendant leurs études dont un à Harvard, les frères commencent à écrire des chansons et jouer des shows. Pour de se faire connaître, le groupe publie en 2007 sur Youtube ses chansons ainsi que des reprises de leurs artistes préférés (Coldplay, Tonic, Train, Goo Goo Dolls, Rihanna...). Ces vidéos rencontrent un vif succès (165 millions de vues à ce jour), permettant au groupe d'organiser un concert à succès à New York qui attire l'attention d'Universal.
Des influences très "rockaddiction" (Tonic, Train, Vertical Horizon, Goo Goo Dolls, etc), un premier single entêtant et une voix captivante, tous les ingrédients semblaient réunis pour faire de ce premier album de Boyce Avenue (chez Universal) une grande réussite. Et pourtant force est de constater que les premières écoutes sont décevantes. La faute à une attente sans doute trop grande après l'excellentissime single Every Breath, dont le style est finalement assez peu représentatif du reste de l'album. La faute également à une première partie un peu poussive, amplifiée par la proximité avec Every Breath. Heureusement les frères Manzano se reprennent bien sur la seconde partie de l'album, avec 5 derniers titres de qualité. A noter que cet album a été entièrement financé et produit par le groupe avant la signature chez Universal Records.
Boyce Avenue
Alejandro Manzano chant, guitare, piano
Fabian Manzano guitare
Daniel Manzano
batterie
Si la première piste instrumentale est prometteuse avec une sonorité profonde et intense, l'élan est vite cassé par un deuxième titre, More things to say à l'instrumentation plate. La ballade Broken Angel corrige le tir avec une intro très réussie au piano, et une émotion qui prend progressivement le pas sur une mélodie un brin simpliste. Suit ensuite la merveille de cet album, Every Breath, doté d'une instrumentation et d'une mélodie puissantes, d'une rythmique entraînante et mise en musique par la voix captivante d'Alejandro. Assurément une grande réussite. Le titre suivant, Find me met du temps a s'affirmer, mais finit par séduire grâce au chant pur et  mélodieux d'Alejandro.

Suivent ensuite 3 titres qui sans être mauvais, n'apportent pas grand chose à l'ensemble. Heureusement l'album reprend son souffle avec Hear Me Now pour ne plus le perdre jusqu'à la fin. Ce morceau énergique se distingue par ses arrangements travaillés et une mélodie subtile. Dans un registre similaire, Briane séduit par sa mélodie insidieuse et le chant pur d'Alejandro.  Dès les premières notes de Dare To Believe, ça sent la bonne ballade et la suite de la chanson ne fait que confirmer cette impression. Il faut dire que l'ajout de piano sur une ballade fait souvent mouche, en apportant une touche d'émotion. Le dernier titre Tonight constitue également une belle réussite, avec un refrain prenant et un final puissant, progressivement instrumental à la manière d'un Bryce Avary (Rocket Summer).

Au moment du verdict, cet album est assez difficile à cerner. S'il dispose d'atouts indéniables (voix lancinante, 3-4 morceaux de grande qualité), je n'arrive pas à être emballé, la faute à une qualité hétérogène. All We Have Left n'en demeure pas moins un bon premier album, prometteur pour la suite.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés