Rockaddiction
Dishwalla
Mars 2005 // Orphanage Entertaining

Dishwalla

Dishwalla - Dishwalla
Tracklist

01. 40 Stories
02. Collide
03. Ease The Moment
04. Coral Sky
05. Winter Sun
06. Creeps In The Stone
07. Surrender The Crown
08. Bleeding Out
09. Life For Sale
10. Above The Wreckage
11. Far Away
12. Collide (Massy Mix)

Note album
7/10
Production
Prod Bill Szymcczyk, Ryan Greene, Sylvia Massy Shivy
Mix Steve Churchyard, Ryan Greene, Rich "Switch"
Ingénieur son  idem mixeurs

Difficile de faire un album après le somptueux Opaline qui est considéré  - à juste titre - comme l'un des meilleurs albums du genre, et pourtant force est de constater que ce nouvel opus est très convaincant. Dès la première écoute, il est évident que le groupe n'a pas tenté - à raison - de faire un Opaline 2. Dishwalla a préféré retourner à un son plus rock rappelant leur deux premiers albums tout en conservant le son mélodieux et très travaillé de l'album précédent. Après seulement 2 - 3 écoutes, cet album s'affirme comme une grande réussite.
Ce qui impressionne en premier à l'écoute de cet album, c'est le rendu fantastique de l'instrumentation, très pur. Tous les instruments ont une sonorité très pure à l'image de l'album précédent et chacun est au premier plan. On ressent une grande maîtrise à l'image du titre d'ouverture 40 Stories marqué par un son électrique et une batterie lourde. C'est encore plus vrai avec le splendide premier single Collide. un véritable chef d'oeuvre dans la lignée du puissant Until I wake Up et plus récemment Angels or Devils. Une instrumentation très travaillée et une mélodie puissante donnent à ce titre, une énergie et une intensité rare. Le titre Ease The Moment présente un son plus expérimental, installant une ambiance assez sombre. L'insertion d'une séquence de violons au milieu des guitares est superbe et montre à la fois toute l'inspiration du groupe et la maturité acquise au cours des dernières années.
Dishwalla
JR Richards voix, guitare
Rodney Cravens guitare
Jim Wood clavier
Scott Alexander basse
Pete Maloney batterie
L'album ne faiblit pas avec Coral Sky, un rock survitaminé et plein de fraîcheur grâce une rythmique dynamique, des petits riffs incisifs et toujours ces petits accords de guitare qui rendent l'ensemble particulièrement mélodieux à l'image de l'excellent solo de guitare. Les musiciens prennent leurs pieds et en profitent pour nous en mettre plein les oreilles.

On revient ensuite à un registre plus calme, avec l'intense ballade Winter Sun et sa mélodie fascinante, reprise et amplifiée sur le final. Seule la reprise des guitares au milieu du morceau est un peu brutale. On retrouve avec Surrender The Crown, l'énergie et l'ambiance assez sombre qui prédomine cet album. Ce titre est marqué par une bonne rythmique sur les couplets et des refrains puissants. Le titre suivant Bleeding Out souffre d'une mélodie peu inspirée en dépit d'une très bonne production. Vient enfin l'un des meilleurs titre de cet album Above The Wreckage qui, avec une rythmique entêtante, une mélodie puissante et le chant passionné de JR. Richards, est un vrai régal pour les oreilles. Enfin la jolie petite ballade Far Away, qui rappelle un peu le style plus posé de l'album précédent, conclu parfaitement cet album.

A l'heure de la médiocrité musicale diffusée sur nos radios, il est bon d'écouter un rock comme celui délivré ici, avec de vrais musiciens qui savent jouer et composer. Ce groupe continue sa progression technique et  artistique, si bien que l'on attend déjà avec une certaine impatience le prochain album.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés