Rockaddiction
Drive 
Mai 2004 // Universal Records

Graham Colton

Graham Colton - Drive
Tracklist

01. Don't Give Up On Me
02. Since You Broke It
03. First Week
04. Morning Light
05. Sending A Note
06. Cigarette
07. Killing me
08. How Low (Breakdown)
09. Cut
10. South
11. All The World Tonight

Note album
8/10
Production
Producteur Brendan O'Brien
Mixeur Brendan O'Brien
Ingénieur son Nick DiDia

Après avoir signé l'un des meilleurs albums indépendants pop de l'année 2002, Graham Colton a depuis rejoint le label Universal et Drive constitue donc son premier major album. Si la première écoute n'est guère convaincante, on retrouve ensuite cette pop entêtante, pleine de fraîcheur, qui a fait le succès de son album indépendant. Fait assez rare, une seule chanson Killing me a été reprise pour ce major album. On regrettera à ce titre l'absence des excellents Best thing, Waking up qui auraient mérité de figurer sur ce nouvel album.
Graham Colton a choisi de travailler avec le producteur Brendan O'brien (Train, Lifehouse), pour sa capacité "à reproduire la spontanéité des performances live d'un groupe en studio". Cela peut paraître surprenant quand on sait que Brendan O'Brien est plutôt réputé pour surproduire, et cet album le confirme. S'il n'y a à priori rien à redire sur la qualité de la production, à l'image des subtiles arrange-ments des titres South et First Week, la musique a semble t-il perdu de sa spontanéité. Où sont passées la fraîcheur et la simplicité de titres tels que Jessica ou Best Thing  ? Killing Me constitue la seule base de comparaison et celle-ci est peu flatteuse. Avec un arrangement complètement revu (sonorité, rythmique), la chanson a beaucoup perdu de son âme. A l'exception de cette production discutable, il n'y a rien à redire, Graham Colton paraissant toujours aussi inspiré.
Graham Colton
Graham Colton voix, guitares
Drew Nichols guitare
Turtle guitare
Ryan Tallent
basse
Jordan Elder
batterie
Le premier single Don't Give Up On Me est une pop saturée, pleine d'énergie, assez différent du style de l'album précédent. Grâce à une mélodie entêtante et une rythmique bien dosée, ce titre fait mouche dès la première écoute. Dans un style très proche, on notera l'obsédant Cigarette, porté par le chant généreux de Graham et de superbes arrangements avec la présence d'harmonica et une batterie sourde du plus bel effet sur le pont. LE titre de cet album est incontestablement First Week, qui aurait sans aucun doute fait un gros carton s'il avait été sorti en single, grâce à un loop instru-mental d'une efficacité redoutable à l'image des White Stripes et Hoobastank avec leurs singles respectifs Seven Nation Army et Reason.

Et ce n'est qu'un début, cet album ne manquant pas de ballades aux mélodies entêtantes à l'image des refrains ensoleillés de Breakdown ou des très jolies couplets de South. Même chose pour la ballade mélancolique Morning Light avec un final instrumental soigné rappelant Vertical Horizon. Que dire de la superbe mélodie de la ballade Killing Me, même si cette nouvelle version a perdu de sa force, les guitares étant couvertes par les violons et la batterie. L'album s'achève enfin par la jolie ballade introspective All The World Tonight d'une durée proche de 6 min avec un final en apothéose ressemblant au final d'un concert.

On savait Graham Colton fin mélodiste, cet album le confirme. Avec des ballades aux mélodies toutes plus accrocheuses les unes que les autres, et un chant plein de coeur, cet album pop est une vraie réussite, en dépit d'un son moins spontané et plus chargé que leur album indépendant.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés