Rockaddiction
Electric Blanket
Produit en 2004 // Jamais sorti

Greenwheel

Greeenwheel - Electric Blanket
Tracklist

01. Overwhelmed
02. Payphone
03. Looking For A Pulse
04. Firefly
05. Cinnamon Juice
06. Better Life
07. Electric Blanket
08. Icebeard The Viking
09. Janet Reno
10. Swell
11. Novocain
12. Gravy Pills
13. Without The Sun
15. The Calm
16. Fade Out
 

Note album
 
Production
Producteur Jim Wirt
Mix
Ingénieur son
 

 

Tout va très vite dans la musique et Greenwheel est malheureusement là pour nous le rappeler. Retour début 2004. Le groupe enregistre alors son 2ème album studio avec Jim Wirt, après un premier album prometteur. Une fois l'album enregistré, Island Records et le groupe se séparent, avant que l'album ne soit masterisé. L'album n'est depuis jamais sorti, la maison de disques conservant les droits, même si depuis le groupe distribue des copies "pirates" en concert, contenant les 16 titres enregistrés au cours des sessions Electric Blanket.
Il ne s'agit pas d'un album à proprement parlé puisqu'il n'est pas masterisé (le son est renfermé) et que la playlist de 16 titres n'en est pas une et correspond à l'intégralité des titres enregistrés. Malgré cela, Electric Blanket n'en demeure pas moins un album très intéressant à plus d'un titre. Tout d'abord parce que le groupe a évolué musicalement et montre un visage différent avec un son à la fois plus original et plus sombre dans le style de l'album Beautiful Freak du groupe Eels. Il suffit d'ailleurs de regarder le nom des titres composant cet album pour s'en convaincre. Ensuite parce que Ryan Jordan a mûri vocalement, en montant dans les aigus notamment, chose qu'il ne faisait pas du tout auparavant. Malgré ce changement de style, le son GW fonctionne toujours aussi bien grâce au soin apporté aux mélodies et aux arrangements et parce que le groupe est composé de solides musiciens.
Greenwheel
Ryan Jordan voix
Andrew Dwiggins guitare
Marc Wanninger guitare
Brandon Armstrong basse
Douglas Randall batterie
Les premiers titres rappellent le style direct du premier album, à l'image d'Overwhelmed et son rock rythmé et puissant. Même chose pour le mélodieux Looking For A Pulse et sa rythmique de toute beauté, en particulier sur l'intro. Les refrains consistants à la guitare de Cinnamon Juice rappellent également la sonorité de Soma Holiday. Les couplets offrent en revanche un son plus original assez réussi.  Firefly est représentatif de l'évolution musicale du groupe avec une sonorité originale et et une ambiance plus sombre. Ce titre constitue d'ailleurs une belle réussite grâce à des arrangements travaillés notamment les changements de rythme.

Le titre Electric Blanket, comme un symbole (il a donné son nom à l'album), marque une rupture musicale avec la première partie de l'album. L'intensité dégagée par ce morceau est impressionnante, grâce à la rythmique entêtante imprimée par la batterie et une seconde partie originale où seule subsiste les murmures aigus de Ryan Jordan. Bluffant ! Le morceau Janet Reno offre aussi une belle énergie grâce à un enchainement fluide entre couplets calmes, pré refrains avec un chant façon rappeur et refrains de rock policé et mélodieux. Belle énergie également pour le morceau Swell qui bénéficie de refrains vitaminés et d'une jolie intro. Ce titre est suivi par l'une des plus belles réussites de ce disque avec The Calm, une ballade aux refrains intenses, et où l'on peut apprécier toute la sensibilité vocale de Ryan. La sonorité de la guitare sur les refrains est un régal. L'album s'achève par le discret et intense Fade Out en particulier sur le final.

Je paierai cher pour écouter cet album mastérisé et pour voir la playlist et la pochette définitive. Malheureusement, avec le temps qui avance, et la mise en sommeil de Greenwheel (les membres ont démarré un nouveau projet), les chances de voir un jour cet album sortir sont quasi nulles.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés