Rockaddiction
Indiana
 Mai 2007 // Atlantic Records

Jon  McLaughlin

Tracklist

01. Industry
02. Beautiful Disaster
03. Just Give It Time
04. Already In
05. For You From Me
06. Human
07. Indiana
08. Anthem For American...
09. People
10. Amelia's Missing
11. Praying To The Wrong God
12. Perfect
13. Until You Got Love
 

Note album
7/10
Credits
 

Jon McLaughlin est un jeune chanteur, compositeur et pianiste  originaire de l'Indiana. Il a commencé la musique très jeune, en prenant des cours de piano qu'il a ensuite délaissé pendant le lycée avant de reprendre, conscient qu'il pourrait l'intégrer dans la musique pop qu'il apprécie. C'est son 3ème album indépendant Songs I Wrote and Later Recorded sorti mi 2005, ainsi que ses tournées avec d'autres chanteurs indépendants (Matt Wertz, Dave Barnes) qui vont attirer l'œil du label Island Records avec qui il signe un contrat en 2006. Indiana sorti en mai 2007 est le premier album sous le label.
A l'image des artistes Gavin DeGraw ou Andrew McMahon (Jack's Mannequin), Jon McLaughlin est un chanteur compositeur pianiste (bien qu'il joue également de la guitare). Il n'est donc pas étonnant de retrouver le piano en bonne place sur cet album; et pour ne rien gâcher, il en joue très bien. Les passages de piano qui flattent l'oreille ne manquent pas, à l'image des premières notes enjouées du titre d'intro ou des notes plus mélancoliques du single Human. Le piano couplé à des mélodies légères (sans être basiques) et un timbre de voix propre apportent à sa musique un vent de fraicheur agréable, que l'on ressent particulièrement lors des premières écoutes. 
 
Ce qui est remarquable sur ce disque, c'est l'adaptation du jeu de piano à chaque type de morceau, ce qui permet de renforcer l'ambiance de chaque chanson, tout en évitant le piège d'une sucession de titres répétitifs. Sur le premier titre Industry, ce sont des notes rapides, aigues et rythmées qui apportent de l'énergie et de la fraicheur à l'ensemble. Sur le morceau suivant, le single Beautiful Disaster, les notes longues et graves donnent de la profondeur et de la mélancolie à l'ensemble. On reste dans un registre musical proche avec la superbe ballade Just Give It Time. Si la mélodie manque peut être d'originalité, la pureté des couplets et les quelques secondes de piano et de violons sur le pont rendent cette chanson intéressante. Que dire également de la ballade Human - assurément l'une des meilleures de l'album - avec sa mélodie subtile et son ambiance mélancolique.Jon McLaughlin enchaine avec une autre jolie ballade acoustique au piano, Indiana, qui brille par sa simplicité et sa pureté et où l'on peut pleinement apprécier sa voix

Malheureusement la seconde moitié de l'album perd un peu en qualité et en intensité. Il y a quand même quelques satisfactions. A commencer par la ballade Amelia's Missing, qui se distingue par ses notes de piano appuyées, sa pureté et sa mélodie subtile, qui en font un morceau un peu plus puissant à chaque écoute. L'album composé majoritairement de ballades, reprend du rythme sur la fin, avec des titres plus enlevés à l'image des solides Praying The Wrong God et Until I Got Love.

Jon McLaughlin signe un premier (major) album franchement enthousiasmant. Avec son piano, qui constitue un plus indéniable, mais pas seulement, son timbre de voix et les mélodies faisant le reste, JonMcLauglin offre une pop pleine de fraicheur, tantôt enjouée et légère tantôt plus mélancolique et profonde. Dommage que la seconde moitié de l'album ne soit pas au niveau de la première !

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés