Rockaddiction
Monochrome
Juin 2009 // JFK Records

July for Kings

July For Kings - Monochrome 

Tracklist
01. House Made Of Stained ...
02. Say It Now
03. Fighting Fire
04. Six Hour Drive
05. Emma
06. Roses
07. 100 Pianos
08. Falling (How Do I ?)
09. Like A City
10. Sam
11. Blue
Note album
8/10
Production
Producteur
Mixeur John McGuire
Ingénieur son

https://itunes.apple.com/fr/album/monochrome/id322603254

Il aura fallu attendre 5 ans pour voir cette chronique sur Rockaddiction ! Il faut dire qu'à la première écoute, la qualité de l'enregistrement n'est pas au niveau des 2 premiers albums, la sonorité pop est déroutante et la version studio de Six Hour Drive décevante. Mais en réécoutant cet album longtemps après l'avoir laissé de côté, ce fut la révélation. Avec Monochrome, JFK séduit autrement. Si le style a changé, les riffs rageurs des débuts faisant place à une pop sensible, on retrouve toute la fibre artistique de Joe Hedges notamment au travers des mélodies.
Commencons par la raison objective pour lequel cet album m'a d'abord décu. La qualité de l'enregistrement laisse à désirer. On peine ainsi à entendre la voix de Joe Hedges au dessus des instruments sur plusieurs morceaux ! Côté instrumentation, ce n'est pas beaucoup mieux. On a souvent du mal à distinguer les différentes couches d'instruments, ce qui donne l'impression d'un son applati et enfermé. Il est vrai qu'il s'agit d'un album enregistré avec peu de moyens mais c'était déjà le cas de l'album précédent et la qualité était autrement meilleure. Concernant la raison subjective maintenant, JFK nous avait habitué à du rock puissant et intense, et la sonorité très pop avec de petites touches électro surprend d'abord autant qu'elle décoit. Et ce n'est pas la version pop de Six Hour Drive, loin de l'intensité de la vieille démo "rock" qui persuade du contraire. Mais finalement, passé un temps d'adaptation, on se fait à ce style pop, le talent de Joe Hedges faisant le reste (paroles et mélodies inspirées, chant).
July For Kings
Joe Hedges voix, guitare
John McGuire guitare
Brian Ives basse
Dan McQuinn batterie
L'album est bien équilibré avec une alternance de titres rythmés et de ballades. L'album débute par l'énergique et très réussi House Made Of Stained Glass. Mélodie prenante et rythmique entétante même si on l'aurait apprécié entendre davantage la voix de Joe Hedge. Même constat pour Fighting Fire, avec une rythmique entrainante et une mélodie efficace, avec toujorus le vocal en retrait. Le single Say It Now dispose également d'une mélodie convaincante.

La ballade 100 Pianos constitue l'une des bonnes surprises de cet album avec une montée en puissance au fil du morceau. L'ambiance atmosphérique sur le pont suivie par les guitares sur le final est à la fois sobre et réussi. Pas mal non plus pour la ballade suivante Falling et sa rythmique travaillée entêtante avec un loop de batterie . Côté ballade, il y a également la très réussie Sam, avec sa sonorité country et sa mélodie séduisante, où l'on peut enfin apprécier la voix de Joe Hedges ! Il convient également de citer Six Hour Drive, qui reste une chanson solide malgré une adaptation moins réussie que la version démo. L'album s'achève par Blue, une jolie acoustique dans la lignée de Just Right et Float Away de l'album Nostalgia.

J'aurais du faire confiance à mon ami Joe et écouter davantage ce Monochrome à sa sortie avant de juger. Passéées les premières impressions mitigées, Monochrome se révèle être un album solide, séduisant qui donne irrémédiablement envie d'y revenir avec ses mélodies pop entêtantes portées par la voix de Joe Hedges.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés