Rockaddiction
Nostalgia [EP]
2004 // July For Kings

July for Kings

July For Kings - Nostalgia
Tracklist

01. Invincible
02. Blue Eyes
03. Float Away
04. One By One
05. Like That
06. The Distance
07. Just Right

Note album
8,5/10
Production
Prod Joe Hedges, Eric Stewart
Mix Eric Stewart & Blumpy Ingénieur son Eric Stewart

Deux ans après leur superbe album Swim, le groupe revient avec un nouvel EP. Malgré un album unanimement salué par la presse et les sites spécialisés, le groupe a fait les frais d'une absence totale de promotion et de soutien d'un label en pleine restructuration, MCA Records ayant été absorbé par Geffen Records. Le groupe a également dû faire face au départ du batteur Sam Dobrozsi remplacé par Dan McQuinn. Malgré ces épreuves, le groupe revient avec un nouvel EP de qualité.
Il y a beaucoup à dire sur ce nouvel album de JFK, à commencer par le format : 7 titres seulement. C'est d'autant plus regrettable quand on connaît la qualité des démos non enregistrées (Perfect World, Pilot ou Six Hour Drive) et qui raviraient sans aucun doute plus d'un groupe de rock. On pourra également regretter un rendu sonore un peu métallique, qui manque parfois de chaleur.

Au niveau musical, cet album marque une évolution pour le groupe par rapport à l'album Swim, avec un son moins rock et moins saccadé. Si l'instrumentation change, l'aspect mélodieux reste toujours aussi soigné, Joe Hedges montrant une nouvelle fois, tout son talent en la matière.
July For Kings
Joe Hedges voix, guitare
T Miller guitare, violoncelle
Drew Phillips basse
Dan McQuinn batterie
L'album démarre par l'intro très réussie du titre Invincible, relayé par un son plus rock qui donne de la force à la mélodie. Vient ensuite l'unique single de l'album Blue Eyes, un rock pêchu et mélodieux, qui bénéfice d'une production de grande qualité. Même chose pour l'énergique One By One, avec un refrain aussi puissant qu'efficace. Dans un registre mid tempo, The Distance s'impose comme l'une des chansons les plus puissantes du groupe, même si celle-ci a un peu perdu en intensité par rapport à la démo. La faute à un couplet ajouté superflu, un rythme légèrement plus rapide et un son plus métallique et moins chaleureux. Ce morceau reste malgré tout une grande réussite notamment grâce à une mélodie incisive, transcendée par la voix de Joe.

Le groupe n'a pas oublié les amateurs de slows, avec deux ballades de qualité. Float Away tout d'abord où l'on peut pleinement apprécier le violoncelle de T Miller, mais surtout Just Right, une ballade acoustique avec un final magistral, bourré d'intensité grâce à une mélodie transcendée par le chant poignant de Joe. Quelle émotion !

A l'exception du peu convaincant Like That (malgré un bon travail à la guitare), cet EP est une vraie réussite et démontre une nouvelle fois le grand talent de JFK et de son chanteur Joe Hedges, qui plus que jamais mérite leur titre de groupes de rock US le plus sous estimés.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés