Rockaddiction
No name face
Octobre 2000 // Dreamworks Records SKG

Lifehouse

Lifehouse - No Name Face
Tracklist

01. Hanging By A Moment
02. Sick Cycle Carousel
03. Unknown
04. Somebody Else's Song
05. Trying
06. Only One
07. Simon
08. Cling & Clatter
09. Breathing
10. Quasimodo
11. Somewhere In Between
12. Everything

Note album
9/10
Production
Prod Ron Aniello
Mix Brendan O'brien
Ingé. son Ron Aniello, Jim Scott

Pouvoir se permettre de ne pas faire figurer sur un premier album des b-side (1) de la qualité de Fool et Fairytales, donne déjà une bonne idée de la valeur de ce groupe. Le titre de Révélation de l'année 2001 obtenu aux Billboard Music Award ainsi que celui de single de l'année pour le hit radio Hanging by a moment confirme le gros potentiel de Lifehouse et son chanteur Jason Wade. Celui-ci n'a que 21 ans (au moment de l'enregistrement) mais fait déjà preuve d'une maturité impressionnante au niveau de la composition et de l'interprétation.
Lifehouse, c'est avant tout l'inspiration et le talent d'un gamin de 18 ans lorsqu'il sort son premier album indépendant avec deux amis. Le producteur Ron Aniello impressionné par cet album, offre au groupe la possibilité de décrocher un contrat avec Dreamworks. Pour ce premier album chez Dreamworks, 7 titres (dont 3 b-sides) ont été réenregistrés avec réussite. Le son est plus incisif avec notamment des mélodies qui ressortent mieux, sans dénaturer le style du groupe et surtout en conservant l'émotion. On regrettera simplement 2-3 longueurs inutiles (Everything et Simon) et des sonorités de fond superflues (Somebody Else's Song). L'instrumentation est classique mais ce qui est impressionnant chez ce groupe, c'est cette faculté à créer des passages d'une émotion et d'une intensité rare.
Lifehouse
Jason Wade voix, guitare
Sergio Andrade basse
Rick Woolstenhulme batterie
L'album démarre fort avec le rock vitaminé du premier single Hanging By A Moment. Ce titre composé en un quart d'heure, est devenu le titre le plus diffusée en 2000 aux USA, grâce à une rythmique bien sentie et une mélodie imparable. Même efficacité pour le deuxième single Sick Carousel Carousel qui bénéficie d'une mélodie plus fine et d'un final très réussi, ainsi que le titre Unknown et son refrain entêtant. Lifehouse s'essaye ensuite dans un style un peu différent avec Somewhere Else's Song, Only One et Quasimodo. Rythme plus et refrains saturés à la guitare, qui tranchent avec la sonorité plus claire du reste de l'album. Le résultat est convaincant et en particulier Quasimodo, qui dégage une énergie phénoménale.

L'autre facette de Lifehouse ce sont des ballades douces d'une grande sensibilité, où la voix de Jason Wade s'exprime avec émotion. Il y a l'acoustique Trying, et son ambiance intimiste et le 3ème single Breathing avec sa jolie mélodie. Il y a ensuite les superbes ballades Somewhere In Between et Simon qui bénéficient d'une jolie mélodie et du chant très pur de Jason Wade. Il y a enfin le dernier titre de l'album, le puissant Everything. Pendant près de 4 minutes, il se passe presque rien, mais lorsque Jason commence à chanter  avec force Cuz' you are all I want, you are all i need, you are everything sur un fond de guitares saturées, c'est l'effet garanti.

Hormis 2-3 fausses notes au niveau de la production, ce premier album de Lifehouse est une grande réussite et a rejoint la liste des albums de référence, qui ont marqué l'année de leur sortie, et dont on parle encore plusieurs années après.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés