Rockaddiction
Who We Are
Juin 2007 // Geffen Records

Lifehouse

Lifehouse - Who We Are
Tracklist

01. Disarray
02. First Time
03. Whatever It Takes
04. Who We Are
05. Broken
06. The Joke
07. Easier To Be
08. Makes Me Over
09. Mesmorized
10. Bridges
11. Learn You Inside Out
12. Storm

Note album
8/10
Production
Prod Jude Cole & John Fields
Mix Jack Joseph Puig
Ingénieur son Florian Ammon

Malgré un dernier album un peu fade, contenant de très bons titres mais sans réels singles, le groupe s'en est sorti grâce à l'énorme succès de la ballade You & Me, certifiée disque d'or. Ce succès a permis à l'album de frôler le disque de platine aux USA (900 000 unités écoulées). Avec Who We Are, le groupe confirme leur orientation plus pop, s'éloignant ainsi du son plus rock de leur deux premiers albums. Mais grâce à un son plus rythmé et plus énergique, on retrouve le Lifehouse de leurs débuts.
Exit le son agressif de leurs singles Hanging By A Moment et Spin, Lifehouse confirme l'orientation pop du précédent album, à la différence près que Who We Are contient des titres up tempo qui manquaient cruellement au précédent, et ça change tout. Là où la dynamique de l'album éponyme était mise à mal par une succession de ballades - aussi bonnes soient elles -, ce nouvel album brille au contraire par une diversité rythmique. La production pêche encore par un son trop policé, qui manquent de guitares rugissantes et de basse, à l'image du premier single First Time, qui ne possède pas la sonorité de Spin. Même chose pour la ballade Broken, qui a malheureusement perdu la sonorité électrique Gibson des premiers lives et l'intensité qui allait avec.
Lifehouse
Jason Wade voix, guitare
Bryce Soderberg basse
Rick Woolstenhulme batterie
L'album démarre de manière énergique, avec l'efficace Disarray où l'on peut apprécier la voix énervée de Jason Wade lors des refrains, suivi du premier single tiré de l'album First Time. Malgré un son policé, on retrouve toute l'énergie du groupe, grâce à un rythme rapide et une de ces mélodies dont Jason a le secret. Dans un registre similaire, on citera l'excellent Who We Are, qui dégage également une grosse énergie grâce à une rythmique enlevée et le chant passionné de Jason. Côté caractère, on est également servi avec le surprenant The Joke, peu convaincant au premier abord mais qui s'affirme au fil des écoutes, grâce notamment à une rythmique décalée accrocheuse. Le titre Bridge, qui alterne habilement couplets légers et refrains électriques, se révèle également convaincant après quelques écoutes. 

Comme tout album de Lifehouse, Who We Are contient son lot de ballades, pour la plupart très réussies. Il y a tout d'abord Whatever It Takes, avec sa jolie mélodie où l'on peut pleinement apprécier le timbre de voix de Jason Wade, mais qui aurait mérité une instrumentation plus agressive. Il y a ensuite Broken, qui s'impose comme un autre single potentiel, avec ses arrangements symphoniques. La légèreté et la simplicité de Easier To Be séduisent également tout comme la ballade au piano Learn You Inside Out, avec une ambiance mélancolique réussie grâce notamment à l'usage de la contrebasse. L'album s'achève par Storm, une reprise d'un ancien titre du groupe lorsque celui-ci était indépendant et s'appelait encore Bliss. Cette nouvelle version acoustique où l'on peut encore une fois apprécier la pureté de la voix de Jason, est très réussie.

Who We Are
s'impose comme le meilleur album depuis No Name Face, grâce à un son plus rythmé (que le précédent) et moins expérimental (que le second). On regrettera néanmoins encore un son trop policé, et l'absence de b-sides comme I'll Keep The Change ou I Want You To Know.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés