Rockaddiction
Birds of pray
Mai 2003 // Radioactive Records

Live

Live - Birds Of Pray
Tracklist
01. Heaven
02. She
03. The Sanctity Of Dreams
04. Run Away
05. Life Marches On
06. Like I Do
07. Sweet Release
08. Everytime I See Your Face
09. Lighthouse
10. River Town
11. Out Of Dry
12. Bring The People Together
13. What Are We Fighting For
 
Note album
8/10 
Production
Producteur Jim Wirt
Mixeur Tom Lord-Alge
Ingénieurs son Jim Wirt & Phil Kaffel

Alors que Live nous avait habitué à innover à chaque album, il semble que cette fois ci le groupe ait décidé de faire marche arrière. Il est vrai que l'originalité de leur album précédent n'avait pas convaincu, la faute à une instrumentation poppy et des paroles indignes de LIVE. L'instrumentation de ce nouvel album le rapproche de The distance to here, sorti en 1999, mais avec plus de guitares et moins de sonorités additionnelles. On retrouve surtout l'énergie de l'album Throwing Copper, sorti 9 ans plus tôt et qui avait révélé le groupe.
Ce nouvel album bénéficie d'une solide production signée Jim Wirt (Something Corporate, Blink 182). Exit le son surproduit et poppy de l'album précédent, juste la sonorité des guitares que l'on peut notamment apprécier sur le single Heaven. Live a repris ce qui avait fait le succès de leurs albums précédents. Les arrangements sur les titres Heaven et What are we fighting for ne sont pas sans rappeller les singles The dolphin's cry et Run to the water de l'album The Distance to here. Si le chant d'Ed Kowalczyk est toujours aussi passionné, on ne retrouve pas la plénitude qu'il avait atteint sur l'album The distance to here. Difficile de dire pourquoi, mais il semble que sa voix ait un peu évolué (plus aigu) et le résultat est au final moins convaincant. 
Live
Edward Kowalczyk voix, guitare
Chad Taylor guitare
Patrick Dahlheimer basse
Chad Gracey batterie

C'est le premier single Heaven qui ouvre les hostilités. Un rock pêchu avec des couplets calmes et des refrains anthémique à la guitare, qui sonne comme un retour au source, après un album à la sonorité très pop. D'une façon générale, les amateurs de guitares puissantes ne devraient pas être décus, à l'image des titres She, Lighthouse et Rivertown. En plus rythmé, The Sanctity Of Dreams séduit par sa mélodie entêtante. Pour contrebalancer cette puissance, Birds Of Pray contient également son lot de ballades dignes de ce nom, dans la lignée de Lightning crashes, Turn My Head ou Overcome. Le single Run Away tout d'abord, une ballade acoustique en duo avec Shelby Lynne , mais également Sweet Release avec sa mélodie travaillée, en particulier sur les couplets.

Mais c'est sans doute les deux derniers titres qui ressortent comme les plus réussis de cet album. L'entêtant Out Of Dry tout d'abord grâce à une rythmique entraînante, une mélodie affutée renforcée par les loops de guitare. Le vibrant What Are We Fighting For ensuite, avec le chant intense d'Ed Kowalczyk sur des refrains lents, qui sonnent comme une question à Bush au moment où tous les médias et tout le peuple américain étaient pour l'intervention en Irak.

Avec 11 titres solides dont quelques uns vraiment bons, on est pas loin du meilleur album du groupe. Un album que le groupe a sans doute voulu plus accessible que les précédents, en choississant le producteur Jim Wirt, et qui devraient ainsi toucher un public plus large que les fans du groupe.


© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés