Rockaddiction
A life of saturdays
Septembre 2000 // Capitol Records

Dexter Freebish

Tracklist

01. Leaving town
02. My madonna
03. Higher
04. What do you see ?
05. Spotlight
06. Tomorrow
07. Deeper
08. Falling down
09. Life of saturdays
10. Wonderland
11. Bring me water
 

Note album
 
Credits
Producteur John Travis, John Shanks
Mixeurs Tom Lord-Alge, Jack Joseph Puig, Chris Lord-Alge
Ingénieurs du son Mark DeSisto, John Travis
 

Personnellement, les premières impressions étaient assez mitigés. A l'image de Stroke 9, certains titres pop (Higher, Deeper, Falling down, Life of saturdays) semblent assez peu consistants . Mais on se rend compte ensuite à quel point il serait dommage de se détourner de cet album, tant le talent de Dexter Freebish ne fait plus aucun doute après quelques écoutes. Le John Lennon Awards reçu pour le single Leaving town et qui récompense la chanson la mieux écrite parmi 30000 va dans ce sens.
Si la première écoute de certains titres (Higher, Deeper et Falling down) donnent une (fausse) impression d'instrumentation basique, celle-ci apparaît en réalité assez consistante après un temps de familiarisation, même si on atteint pas le niveau de Greenwheel. Mais Dexter Freebish compense par une instrumentation pleine de fraîcheur et d'harmonieus. Impressions confirmées par la qualité de la production sur les deux singles Leaving town et My Madonna, la ballade Wonderland et le slow Tomorrow. Le groupe a réussi quelques trucs sympas sur cet album à commencer par la rythmique et la coupure sur Leaving town, la sonorité des guitares et le solo sur My madonna, mais aussi le couple batterie et riffs de guitare de Falling down, les refrains lents et saturés de Higher ou encore le rythme et le solo de Deeper.
Kyle voix, guitare
Charles Martin guitares
Scott Romig guitare, clavier
Chris Lowe basse, clavier
Rob Schilz batterie

Les mélodies sont plus ou moins recherchées selon les morceaux mais se révèlent presque toutes très accrocheuses à commencer par la mélodie du premier single Leaving town qu'il est difficile de se sortir de la tête. Toujours dans le registre des mélodies inspirées, celles de Wonderland, Higher, Tomorrow, et What do you see sont très réussies. Bien que plus pop, les mélodies de Deeper, Falling down, My madonna ou A life of saturdays sont entraînantes et surtout très efficaces.

La voix du chanteur Kyle est assez commune et ne permet donc pas forcément de distinguer Dexter Freebish de dizaines d'autres groupes. Malgré ça, Kyle chante plus qu'honorablement et notamment lorsqu'il monte les aigus comme lors des refrains de What do you see ou lorsqu'il chante d'une façon posée sur Tomorrow. Bref rien de renversant, mais une prestation très solide.

A life of Saturdays n'est sans doute pas l'album de l'année, mais n'en demeure pas moins un album très plaisant à écouter. On s'attache assez vite à cette musique mélodieuse, pleine d'énergie et de fraîcheur. Seule déception, l'éviction du très bon Last Christmas, qui bénéficie d'une mélodie entêtante et d'un chant supérieur à la moyenne de cet album.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés