Rockaddiction
Daylight
Avril 2006 // Sparow/Atlantic Records

Needtobreathe

Needtobreathe - Daylight
Tracklist

01. Don't Wait For Daylight
02. Quit
03. Shine On
04. Don't Leave Just Yet
05. Haley
06. You Are Here
07. Knew It All
08. More Than
09. Over Now
10. Lost
11. I Won't Look Back

Note album
8,5
Production
Prod Andy Green
Mix Chris Lord-Alge, Shawn Grove
Ingénieur son Andy Green

Ce jeune groupe originaire de Caroline du Sud pourrait bien être la prochaine révélation rock aux USA si Atlantic Records leur en donne les moyens. Needtobreathe, emmené par les deux frères Rinehart, délivre en effet une pop rock accrocheuse, avec une musicalité proche du groupe Jimmy Eat World (l'album Futures), une sonorité du piano et de la batterie rappelant le groupe Keane et enfin une voix mélangeant celles des chanteurs de Maroon 5 et Switchfoot. L'album est produit par Andy Green qui n'est autre que le producteur de Keane.
La force de Needtobreathe est de délivrer une pop qui accroche l'oreille dès la première écoute, tout en révélant une profondeur insoupçonnée au fil des écoutes. Une composition solide couplée à une production signée Andy Green y sont sans doute pour beaucoup. Le son est clair et puissant, et l'album est rempli de petits arrangements qui flattent l'oreille et mettent en valeur les mélodies. Les intros, les ponts, les finals de la plupart des titres ont fait l'objet d'un grosse finition, tout cela sans nuire à l'impression de spontanéité et de fraîcheur. L'aspect mélodique n'a pas non plus été oublié avec de véritables hymnes, donnant irrémédiablement envie de chanter. On laissera néanmoins ce soin au très bon chanteur Bear Rinehart, dont la voix légèrement éraillée ajoute de la gravité et de l'émotion à l'ensemble.
Needtobreathe
Bear Rinehart voix, guitare, piano
Bo Rinehart
guitare
Seth Bolt
basse
Joe Stillwell
batterie
L'intro du premier morceau (Don't Wait For) Daylight donne d'entrée le ton de cet album, bien relayée par des refrains puissants. Le roulement de batterie sur le pont est superbe. Ce ne sont pas les hits qui manquent à l'image de Shine On avec sa mélodie entêtante et un final d'une grosse intensité avec un rythme plus lent où s'exprime à merveille le chant plaintif de Bear. On est pas loin de la chanson pop de l'année. Le premier single You Are Here se présente également comme un hit potentiel, avec sa mélodie entêtante et son instrumentation puissante. La présence de voix de fond sur le final est superbe. Le titre Don't Leave Just Yet n'arrive pas loin derrière, avec son trio batterie - notes de piano - accords de guitares dynamique et dont la légèreté rappelle le groupe Keane.

Vous aimez des titres plus rythmés ? Quit et Knew It All devraient vous satisfaire avec de l'énergie à revendre et un BPM (bits par minute) qui affole les compteurs. Vous préférez les ballades plus lentes ? Pas de souci, la deuxième partie de l'album en est remplie. Les ballades More Than et Lost d'abord, qui ne révèlent toute leur intensité qu'au fil des écoutes, grâce notamment à un final de toute beauté. La belle acoustique Haley ensuite, mais aussi Over Now avec son instrumentation harmonieuse mélangeant habilement piano et guitares. Et la ballade I Won't Look Back enfin, qui conclu cet album sur une note mélancolique grâce à la présence d'harmonica et le chant poignant de Bear Rinehart.

Faites le compte. Les 11 chansons de l'album ont été citées, ce qui confirme toute la qualité de ce premier effort de Needtobreathe. Finalement seul le classement de l'album en rock chrétien - avec des paroles toutefois modérées à l'image de Switchfoot -  pourrait vous faire hésiter. Ca serait dommage.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés