Rockaddiction
Rivers in the Wasteland
Avril 2014 // Atlantic Records

Needtobreathe

Rivers in the Wasteland
Tracklist

01. Wasteland
02. Slate, I'm in
03. Feet, Don't Fail Me Now
04. Oh Carolina
05. Difference Maker
06. Rise Again
07. The Heart
08. Where The Money Is
09. Multiplied
10. Brother
11. More Heart, Less Attack

Note album
8/10
Production
Producteur Rick Beato
Mix Mark Endert
Ingénieurs son Rick Beato, Ken "Grand" Layon

Needtobreathe est de retour avec un 5ème album toujours chez Atlantic Records, ce qui constitue une belle longévité par les temps actuels ! Le groupe Caroline du Sud continue d'évoluer et se rapprocher de leurs origines sudistes avec une pop acoustique aux forts accents folk et country. Une évolution logique au fil de leurs albums et un style désormais bien éloigné de la pop vitaminée de leur premier opus. Une sonorité acoustique qui permet d'apprécier toute la puissance de la voix de Bear Rinehart et la qualité des mélodies composées.
Aussi étonnant que cela puisse paraitre, après un dernier album qui a rencontré un certain succès et une grosse tournée, cet album n'a failli jamais voir le jour. Comme le montre le beau film Prove The Poets Wrong (disponible sur youtube), le groupe a failli se séparer après la longue tournée Reckoning Tour, qui a vu le jeune frère et le bassiste se battrent ainsi que le départ du batteur. A la première écoute, ce nouvel opus est un peu déroutant pour les habitués, avec un manque de rythme et de titres qui se détachent. Pas de grosse production cette fois-ci, que de l'acoustique plus ou moins rythmée. A signaler un très bon travail à la batterie. Et puis au fil des écoutes, chacun des 11 morceaux révèle son âme. Subtile mélange de pop, de blues, de folk et de rock sudiste, cet opus ne ressemble à rien d'autre.
Needtobreathe - The Reckoning
Bear Rinehart voix, guitare
Bo Rinehart
guitare
Seth Bolt
basse
L'album débute par l'acoustique intimiste de Wasteland avec son final intense où la voix de Bear monte en puissance, accompagnée par la batterie. Dans le même registre, la ballade acoustique Difference Maker. Davantage de rythme ensuite avec Slate I'm In avec sa sonorité rock & roll années 60/70.  

Mais le groupe a gardé le meilleur pour la seconde partie de l'album. A commencer par Rise Again qui constitue sans doute l'un des meilleurs morceaux, avec une belle sonorité sur une mélodie entêtante dont Bear Rinehart a le secret. Il est suivi par l'entraînant premier single The Heart et le rythmé Where The Money Is dont l'énergie rappelle la sonorité des albums précédents. Arrive ensuite la sublime ballade Multiplied. Difficile à décrire par des mots mais quelle énergie apportée par le duo batterie - guitare et le chant généreux de Bear Rinehart. Mëme énergie sur Brother une nouvelle fois portée par une batterie lourde et le chant de Bear. C'est l'acoustique More Heart, Less Attack qui conclut joliment cet album.

Sans aller jusqu'à dire qu'il s'agit du meilleur album du groupe comme certains critiques, on passe un très bon moment à l'écoute de ce Rivers In The Wasteland. Le groupe emmené par les frères Rinehart démontre ainsi que même sans une grosse production, il est possible de faire une musique intense et puissante.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés