Rockaddiction
The Heat
Août 2007 // Atlantic Records

Needtobreathe

Needtobreathe - The Heat
Tracklist

01. Spare The Time (30 sec.)
02. Restless
03. Again
04. Return
05. We Could Run Away
06. Streets Of Gold
07. More Time
08. Signature Of Divine
09. Looks Like Love
10. The Heat
11. Nothing Left To Lose
12. Move On
13. Washed By The Water
14. Second Chances
 

Note album
9,5/10
Production
Prod Rick Beato, Ed Roland
Mix Richard Chycki
Ingénieurs son Rick Beato, Ken "Grand" Layon

A peine plus d'un an après leur premier album, Needtobreathe est déjà de retour. Le groupe  originaire de Caroline du Sud s'était imposé comme la révélation de l'année 2006, grâce à une pop intelligente, aussi mélodieuse qu'entêtante. Avec ce nouvel album, le groupe emmené par les frères Rinehart confirme tout son potentiel avec un son qui gagne en maturité, plus fluide et dégageant plus de chaleur et d'émotions. Needtobreathe signe un superbe album et pourrait devenir "the next big thing".
Passé la petite intro country, on sent dès la superbe intro de Restless, qu'on a affaire à du lourd et les 12 titres suivants ne font que confirmer cette première grosse impression. Pour ce deuxième album, le groupe a fait appel à Rick Beato (The Rising, Ingram Hill) et Ed Roland, le chanteur du groupe Collective Soul et le résultat est impressionnant. On en prend plein les oreilles tout au long de l'album tant le son est pur et les arrangements travaillés. Il suffit d'écouter la sonorité du pont de Nothing Left To Lose et The Heat, l'intro de Streets Of Gold, le rendu de la batterie sur Washed By The Water ou encore le final de We could Run Away pour comprendre de quoi on parle ici. Ces arrangements ainsi que le chant poignant de Bear Rinehart confèrent à chaque titre une vraie personnalité, et comme les mélodies sont toujours aussi inspirées, on obtient un résultat bluffant.
Needtobreathe
Bear Rinehart voix, guitare, piano
Bo Rinehart
guitare
Seth Bolt
basse
Joe Stillwell
batterie

C'est l'intro rythmée de Restless qui lance cet album. Belle entrée en matière avec une instrumentation dynamique et un refrain entêtant. Sur Again, c'est le chant passionné de Bear Rinehart qui fait merveille et sublime la mélodie. Avec une intro rappelant la sonorité du groupe Keane, We Could Run Away s'impose également comme un hit potentiel. Ce titre reflète la progression du groupe avec un style rappelant le premier album, mais avec ce brin de chaleur et d'émotion en plus. Streets Of Gold devrait quant à lui ravir les amateurs de guitare avec des riffs à l'efficacité redoutable. L'album s'offre ensuite une petite interlude avec More Time, une sympathique ballade aux accents country (utilisée pour la BO du film PS : I love you), avant d'enchainer avec Signature Of Divine, premier single de l'album, qui brille par la qualité de ses arrangements et le chant passionné de Bear.

La deuxième partie de l'album change de registre avec une succession de ballades. Looks Like Love pour commencer, qui ne délivre sa pleine mesure qu'après quelques écoutes notamment grâce aux choeurs très réussis. The Heat ensuite, également réussie grâce à une mélodie obsédante et un final en choeur. Avec une mélodie fascinante, un chant poignant, et un pont d'une rare beauté, Nothing Left To Lose s'impose comme l'un des meilleurs titres du groupe. Et ce n'est pas fini puisque le groupe arrive à placer encore deux solides titres avant la fin, avec le single Washed By The Water, une superbe ballade gospel et l'acoustique Second Chances.

Une performance vocale de haute volée, un album très solide avec des morceaux tous plus inspirés les uns que les autres, tant au niveau des mélodies que des arrangements ou des paroles, Needtobreathe n'a pas manqué son retour en signant probablement l'un des meilleurs albums de rock alternatif de l'année.


© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés