Rockaddiction
Take it all away
Juillet 2004 // Atlantic Records

Ryan Cabrera

Ryan Cabrera - Take It All Away
Tracklist

01. Let's Take Our Time
02. On Her Way Down
03. True
04. Exit To Exit
05. 40 Kinds Of Sadness
06. Echo Park
07. Take It All Away
08. Shame On Me
09. She's
10. Illusions
11. Blind Sight
12. On Her Way Down (acoustic)

Note album
7/10
Production
Producteur John Rzeznik
Mixeur Doug McKean
Ingénieur son Doug McKean

Atlantic Records a visiblement fondé beaucoup d'espoirs en Ryan Cabrera, n'hésitant pas à lui faire signer un contrat pour plusieurs albums ce qui est très rare de nos jours. Après avoir un peu écouté sa musique, il est clair que ce jeune artiste a du talent. Il sait bien chanter, jouer de la guitare et même composer, mêmes si les paroles et les mélodies ne sont pas forcément très recherchées. Mais force est de constater qu'on se laisse séduire par cette pop légère pleine de fraîcheur, enrobée par un timbre de voix chaleureux.
Si vous recherchez de la musique recherchée, vous pouvez passer votre chemin, cet album ne vous intéressera pas. Si en revanche vous aimez bien la pop radio accrocheuse, ce premier album de Ryan Cabrera a déjà plus de chances de vous satisfaire. Take It All Away offre tout ce qu'on est en droit d'attendre d'un album du genre avec une production assez basique mais efficace, une voix radiogénique et des mélodies qui font mouche. Pour ce premier album, Ryan Cabrera a choisi de coproduire l'album avec un de ses chanteurs préférés John Rzeznik, chanteur des Goo Goo Dolls, dont c'est ici les premiers pas en tant que producteur. On reconnaît d'ailleurs sa patte à plusieurs reprises comme la sonorité de guitare flatteuse sur le solo de On Her Way Down et l'intro de Illusions ou encore les coupures en capella comme sur 40 kinds of Sadness, typique du son Goo Goo Dolls.
Ryan Cabrera
Ryan Cabrera voix, guitare
*guitare Greg Susan
*basse Paul Bushnell
*batterie Gregg Bissonette
Cet album est bien équilibré offrant autant de titres pop rythmés que de ballades calmes, ce qui en fait sa force. Il mélange ainsi habilement la fraîcheur et l'énergie des titres pop avec la beauté et la mélancolie des ballades acoustiques, l'ensemble restant cohérent grâce à un aspect mélodique jamais négligé. Le premier single On Her Way Down, ainsi que Exit To Exit, 40 Kinds Of Sadness et Echo Park font partie de cette pop ensoleillée, rythmée et pleine de couleur, qui vous donneront envie de chanter. A l'autre extrémité, l'album contient des ballades acoustiques à l'image du deuxième single de l'album True, mais également Take It All Away et She's

Et si les titres pop sont sympas à écouter, c'est surtout avec ces ballades que le talent de Ryan Cabrera s'exprime le mieux, ce dernier montrant une belle sensibilité à la fois dans son chant et dans la finesse des mélodies. Sa façon de monter dans les aigus sur les refrains rappellent un certain JR. Richards, chanteur du groupe Dishwalla. Enfin entre les morceaux pop et les ballades acoustiques, s'intercalent des titres mid-tempo à l'image de Illusions et Blind. Autant le premier brille par un refrain entêtant et une sonorité flatteuse notamment sur l'intro, autant le second souffre d'une mélodie fade malgré le très bon chant de Ryan.

On est encore loin du niveau du groupe du producteur (Goo Goo Dolls) mais Ryan Cabrera signe un premier album appliqué pour son jeune âge. Dans le style pop californienne, Ryan s'en sort bien avec un album plein de fraîcheur pour l'été que l'on prend plaisir à écouter chaque fois que son logiciel de musique s'arrête dessus.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés