Rockaddiction
11:59
Août 2010 // Atlantic Recording Corp.

Ryan Star

Ryan Star - 11:59
Tracklist

01. Brand New Day
02. Right Now
03. Last Train Home
04. Breathe*
05. We Might Fall
06. This Could Be The Year
07. Unbreak
08. Start A Fire*
09. Losing Your Memory
10. 11:59
---- deluxe edition ----
11. You And Me
12. Gonna Make It Right
13. Back Of Your Car

Production
9/10
Credits
Producteur Matt Serletic, Howard Benson (*)
Mixeurs Chris Lord-Alge
Ingénieur du son Mark Dobson
 

11:59 est enfin dans les bacs, plus de 2 ans après l'enregistrement et 1 an après la sortie d'un EP 4 titres extraits de cet album.... l'album sort chez Atlantic Records, après que Ryan Star ait accru sa notoriété en 2007 avec l'émission American Idol. A l'issu de l'enregistrement, Ryan avait annoncé un mix mélangeant l'intensité de Stage (son ancien groupe) et le son de sa solitude dans son salon de son premier album . Il s'agit d'un assez bon résumé, même si l'on atteint jamais vraiment l'intensité de Stage, ni le son intime de son album précédent.
Ryan Star, c'est d'abord une voix grave légèrement éraillée. C'est ensuite une source inépuisable d'inspiration a l'image des longs morceaux de Stage ou des chansons au piano de son album précédent. 11:59 ne contient que 10 titres pour 37 minutes de musique. Sans atteindre les 20 titres et 66 minutes de son premier effort solo, on aurait apprécié 2 ou 3 titres de plus, surtout lorsqu'on connait l'inspiration du bonhomme et qu'il existe par ailleurs une version Deluxe avec 3 titres de plus. Et pourquoi pas d'autres reprises d'anciennes chansons. Certaines démos de stage ou des ballades au piano de son premier album solo auraient mérité une seconde chance. 
Ryan Star
Ryan Star voix, piano, guitare

 
L'autre reproche que l'on pourrait faire à cet album est un son un peu surproduit par moment, qui tranche avec le son brut du rock de Stage et le son intime de l'album solo au piano. Pour le reste c'est du tout bon. Ryan Star signe ici un album mélodieux, équilibré, avec un son qui oscille entre énergie des morceaux rythmés et émotion des ballades. Les réinterprétations des chansons au piano We Might Fall et Losing Your Memory sont vraiment réussies car elles ont conservé toute leur puissance émotionnelle. L'ajout de cornemuse sur la seconde est une vraie réussite. Tout juste regrettera t-on l'absence de la petite montée dans les aigus mais il s'agit là d'un détail.

Presque tous morceaux de cet album sont dignes d'intérêt. Le single Breathe, une chanson personnelle, reconvertie en temps de crise, avec un clip présentant des personnes ayant perdu leur job, pour les aider à en retrouver un; mais également Last Train Home avec une mélodie puissante, amplifiée par une dualité rythmique réussie et Right Now par l'énergie dégagée notamment avec les claps de mains. Avec Unbreak et Start A Fire, c'est la puissance conférée par l'instrumentation et le chant de Ryan. Cette dernière composée en 2 nuits blanches a été ajoutée à la dernière minute sur l'album pour apporter un son frais et nouveau. Sur This could The Year, la première partie décevante, est compensée par un final intense et mélodieux. La ballade 11:59 dernier titre de cet album séduit avec son air plus insidieux. Les ballades You And Me (écrite avec Raine Maida de OLP) et Gonna Make It Right de la version Deluxe sont également intéressantes, à l'inverse de la nouvelle version décevante de Back Of Your Car.

Malgré un album un peu court et par moment surproduit, Ryan n'a pas manqué son retour avec un disque franchement enthousiasmant après quelques écoutes. Un album plein d'énergie, qui ne manque ni d'émotions, ni d'intensité. Ryan Star continue sa maturation artistique.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés