Rockaddiction
Leaving through the window
Mai 2002 // MCA Records

Something Corporate

Something Corporate - Leaving Through The Window
Tracklist

01. I Want To Save You
02. Punk Rock Princess
03. I Woke Up In A Car
04. If You See Jordan
05. The Astronaut
06. Hurricane
07. Cavanaugh Park
08. Fall
09. Staw Dogs
10. Good News
11. Drunk Girl
12. Not What It Seems
13. You'Re Gone
14. Globe & Maps

Note album
8/10
Credits
Producteur Jim Wirt
Mixeurs Phil Kaffel & Jim Wirt
Ingénieurs son Jim Wirt & Phil Kaffel

Le label Drive Thru (label "punk" de MCA Records) et le début de l'album laissait présager un énième groupe dans la lignée de Blink 1-8-2, Sum 41 et autres New Found glory. En réalité si les 3 premiers titres rappellent effectivement ce genre musical, le reste n'a en fait pas grand chose à voir. Something Corporate opère dans un registre plus évolué et plus pop - entendez pop à la Elton John dont le chanteur est fan - avec une instrumentation plus complexe et des paroles et mélodies plus inspirées, comme si Blink 1-8-2 rencontrait d'Elton John. 
L'instrumentation est incontestablement le point fort de Something Corporate, renforcé par la présence d'un orchestre sur quelques titres. Le piano du jeune et déjà charismatique chanteur/compositeur Andrew McMahon apporte énormément, à la fois en fraîcheur et en profondeur, d'autant qu'il le manie fort habilement. Suffit d'écouter la superbe intro de Cavanagh park ou Drunk girl ou le duo piano batterie sur Hurricane pour s'en convaincre. D'autres groupes de rock avaient déjà pensé au piano comme Matchbox twenty ou Bliss 66, mais aucun ne lui avaient accordé une telle place. Il occupe ici le premier plan sur presque tous les titres de l'album. La maturité de l'instrumentation pour un si jeune groupe est impressionnante, tout comme sa versatilité,  des titres pop rythmés teintés de punk aux ballades au piano en passant par des ballades mid tempo.
Something Corporate
Andrew McMahon voix, piano
Josh Partington guitare
William Tell guitare
Clutch basse
Brian Ireland batterie
L'album démarre donc par cette pop rythmée et entêtante avec une touche de punk avec les titres I want to save you, Punk rock princess et I woke up in a car, qui montrent que le groupe est capable de faire des titres formatés radio, mais qui ne reflètent pas forcément le talent du groupe et notamment la profondeur de leurs compositions. Dans ce registre on classera également l'explosif Hurricane, avec son rythme effreiné rappelant Blink 1-8-2 et ses refrains basiques. Le pont avec le duo piano - batterie est superbe.

A l'opposé, le groupe montre une jolie sensibilité sur ses ballades au piano, à l'image du très jolie Cavanaugh Park, où le piano de Andrew est accompagné par un orchestre, et lors des refrains par les guitares. Même chose pour le superbe titre Astronaut, où la présence de l'orchestre donne de la force à la jolie mélodie, à l'inverse de Not What It Seems, qui souffre d'une mélodie moins inspirée. La très jolie ballade Globes & Maps, avec Andrew seul au piano, conclut cet album sur un ton mélancolique. L'album contient enfin des ballades plus pimentée avec plus des guitares plus tranchantes, comme les très solides Fall  et You're Gone mais aussi et surtout sur la magnifique ballade Straw Dog, avec encore une interaction batterie - piano particulièrement efficace.

A l'exception de 2 titres décevants sur 14 (If you c Jordan et Good news) où le groupe se laisse un peu aller dans la facilité, cet album est une grande réussite. Bénéficiant d'une grosse production signée Jim Wirt, et doté d'un son à la fois très varié et toujours mélodieux, vous apprécierez cet album un peu plus à chaque écoute.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés