Rockaddiction
The Fray
Février 2009 // Epic Records (Sony Music)

The Fray

The Fray - The Fray
Tracklist

01. Syndicate
02. Absolute
03. You Found Me
04. Say When
05. Never Say Never
06. When The Story Ends
07. Enough For Now
08. Ungodly Hour
09. We Build Then We Break
10. Happiness

Note album
7,5/10
Production
Producteurs Mike Flynn & Aaron Johnson
Mixeur 
Ingénieur son Aaron Johnson

Un 2ème album est toujours un exercice délicat lorsque le premier a été certifié double disque de platine et contient des hits devenus des classiques comme Ove My Head et How To Save A Life. Que les amateurs du groupe se rassurent, ce nouvel opus s'inscrit dans la même lignée musicale, ce que n'ont pas manqué de reprocher plusieurs critiques. Le groupe originaire de Denver n'a pas pris de risque, en repartant avec les mêmes producteurs et surtout en reconduisant cette pop douce et mélodieuse au piano qui a assuré leur succès.
Le groupe a ainsi reconduit le duo Aaron Johnson et Mike Flynn pour produire ce nouvel album. A l'instar de How To Save A Life, ce nouvel opus ne révèle tout son potentiel qu'après quelques écoutes, le temps de s'imprégner des mélodies subtiles composées par Isaac Slade. Il faudra en revanche se contenter de 10 titres, là ou le précédent en offrait 12. On regrettera également un manque de nouveauté et d'originalité par rapport à leur premier album, pointé par plusieurs critiques aux US. Ce nouvel album n'a d'ailleurs pas connu le succès commercial de leur premier album, avec près d'un million d'exemplaires vendus, contre 2 millions. Cela s'explique sans doute par l'absence de titres qui se détachent vraiment, à l'exception du premier single You Found Me. The Fray est un album homogène avec de bonnes voire très bonnes chansons mais pas de "killer song" formatée pour les radios.
The Fray
Isaac Slade voix, piano
Joe King guitare, voix
Dave Welsh guitare
Ben Wysocki batterie
L'excellent single You Found Me a réussi à reproduire le succès des 2 précedent hits du groupe, en dépassant les 2 millions de ventes en lignes et en atteignant une jolie 7ème place au Billboard Hot 100. Un succès planétaire qui est arrivé jusqu'aux radios françaises. Les singles suivants connaitront un succès plus mitigé. Never Say Never tout d'abord, pourtant une puissante ballade au piano, qui n'atteindra que la 32ème place du Billboard Hot 100 et Syndicate ensuite, un bon titre pop avec une intro convaincante, qui n'entrera même pas dans ce classement.

Heureusement, il y a d'autres bons morceaux sur ce disque, dont certains auraient pu prétendre au rang de single. A commencer par la pop enjouée de Where The Story Ends avec sa mélodie accrocheuse et ses notes de piano dynamiques ; à noter un extra sympa à la fin en acoustique avec un son étouffé. Il y a ensuite Enough For Now, une puissante ballade où la mélodie est sublimée par le piano d'Isaac Slade accompagné par moment d'un orchestre. Le pont avec l'enchainement solo de piano puis la batterie puis les violons est superbe ! Sans doute le morceau le plus abouti de cet album. Il y a encore la ballade intimiste Ungodly Hour où le piano d'Isaac Slade s'offre de jolie passage en solo. Enfin on oubliera pas de mentionner le solide Absolute.

Sans égaler l'album de leurs débuts, cet opus éponyme s'en sort avec les honneurs. Il aurait même pu connaitre un plus grand succès avec un choix de singles plus judicieux. Le succès d'un album se joue parfois à ça ! Il n'en demeure pas moins un album solide et intéressant avec quelques ballades incontournables.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés