Rockaddiction
Life Will Write The Words
Juin 2012 // Aviate Records

The Rocket Summer

The Rocket Summer - Life Will Write The Words
Tracklist

01. Run And Don't Stop
02. Revival
03. Prove It
04. Old Love
05. 200.000
06. Just For A Moment Forget Who You Are
07. Circa '46
08. Underrated
09. Soldiers
10. The Rescuing Type
11. Scrapbook
12. Ashes Made Of Spades

Note album
9/10
Production
Producteur Bryce Avary
Mixeur
Ingénieur son  

Bryce Avary (The Rocket Summer)  continue son petit bonhomme chemin avec ce 3ème opus, 2 ans après le très convaincant Of Men Of Angels + b-sides. Par choix ou par contrainte, Bryce a comme beaucoup d'autres avant lui, repris la voie de l'indépendant en quittant Universal (Island Records).  Autant le dire tout de suite, Life Will Write The Words est son album le plus abouti à date. Il n'a rien perdu de sa sensibilité, son sens du rythme et de la mélodie et y ajoute de la maturité.
Cet artiste a vraiment quelque chose de plus. Outre le fait qu'il fasse tout de A à Z sur ces albums, la composition, l'interprétation et la production, il crée une musique inspirée et inspirante. Comme si produire de la bonne musique, composer des mélodies accrocheuses était à la portée de tout le monde . Peu d'artistes donne l'impression d'une telle facilité. Sa sensibilité musicale et rythmique transpire dans chaque note, chaque arrangement. Sur ce nouvel album, il y a ajoute une plus grande diversité musicale - avec à la fois des morceaux vitaminés et des ballades au piano - et de la maturité, avec des arrangements (encore)plus fluides. Et dire que Bryce Avary n'a même pas 30 ans au moment de la sortie de ce disque (il est né le 31 décembre 1982). 
The Rocket Summer
Bryce Avary chant, piano, guitares électrique et acoustique, basse, batterie et percussions.
Le premier single Revival est à lui seul une vitrime du savoir faire de Bryce Avary. Un rythme entêtant, une mélodie accrocheuse avec ses "oh oh oh...", une production aboutie et son chant tantôt puissant tantôt sensible. On l'écoute en boucle sans jamais se lasser. Le morceau suivant Prove It n'est pas mal non plus, avec son instrumentation consistante, ses refrains qui montent dans les aigues sur les "o" et son petit solo de guitare.
On retrouve le piano au premier plan sur l'intro et les couplets du rythmé 200,000. Dans un style proche, on notera l'enjoué et convaincant Circa '46. Il est précédé de l'un des meilleurs morceaux de cet album à mon sens, avec Just A Moment Forget Who You Are. Une intro très pure où l'on redécouvre la voix de Bryce, un rythme enlevé, une mélodie entêtante et le chant dynamique de Bryce pour parfaire le tout.

Sur ce nouvel opus, Bryce Avery développe sa sensibilté avec des chansons plus douces, à l'image de la superbe ballade Walls de son précédent album. Cela commence avec Underrated, et son refrain entêtant. Ca se poursuit avec l'acoustique Soldiers où l'on peut une nouvelle fois apprécier la belle voix de Bryce. Enfin et surtout, Scrapbook, qui constitue sans doute la meilleure ballade composée par Bryce Avary à date. Et bien que ce ne soit pas son registre habituel, il y montre une belle sensibilité en prenant une voix suave, faisant ressortir la tonalité plus aigue sur les refrains. Le final rockéisé achève la réussite de ce morceau. L'album termine en beauté avec Ashes Made Of Spades qui ne délivre toute sa saveur qu'après quelques écoutes, grâce à notamment à un final puissant de toute beauté.

Bryce Avary signe ici son meilleur opus, avec une musique à la fois inspirée et inspirante. Son talent, sa sensibilité musicale et le fait qu'il s'occupe de tout contribue à délivrer une musique très aboutie, où chaque détail contribue à la réussite de l'ensemble. Vous l'aurez compris, je suis admiratif du bonhomme.

© 2000-2015 Rockaddiction. Tous droits réservés